Pensée...

"Il est bien vrai que nous devons penser au bonheur d'autrui ;
mais on ne dit pas assez que ce que nous pouvons faire de mieux
pour ceux qui nous aiment, c'est encore d'être heureux."
Alain

"Nous ne pouvons pas régler les problèmes
que nous rencontrons aujourd'hui
avec le niveau de réflexion que nous avions lorsque nous les avons créés."
Albert Einstein

L'approche ontologique

Une nouvelle ère.

Dans cette ère, dans laquelle le plus constant est le changement, on commence à questionner l'immuabilité de l'être, que nous sommes quelque choses de figé et que les choses sont figées "là, à l'extérieur". Nous arrivons au point où notre ancienne façon de voir le monde et de nous voir nous-mêmes ne nous sert plus. L'observateur "métaphysique" que nous avons été depuis l'époque de la Grèce Antique jusqu'à aujourd'hui est arrivé à la fin de son cycle. Une compréhension radicalement nouvelle des êtres humains est en train d'émerger.

Cette nouvelle vision vient de différentes sources et disciplines parmi lesquelles figurent la philosophie du langage (Nietzsche, Heidegger, Wittgenstein), l'ontologie du langage (R. Echeverria, Flores), l'intelligence émotionnelle (Goleman, N. Levy), la théorie des systèmes et la biologie de la connaissance (Maturana), pour en citer quelques unes.

En reconnaissant que toute réussite humaine dépend et se produit à l'intérieur d'un contexte de relations interpersonnelles, le nouveau paradigme qui est en train de se constituer ne cherche pas à changer les personnes mais plutôt à changer la façon dont nous percevons les personnes.
La base de ce nouveau paradigme repose sur la proposition de ne plus distinguer les êtres humains comme des êtres rationnels mais plutôt de les considérer comme des êtres linguistiques. La capacité à raisonner devient une capacité supplémentaire que permet le langage.

Cette seule différence de perception ouvre des possibilités d'action insoupçonnées dans notre vision traditionnelle de l'être humain. Nous mentionnerons deux d'entre elles pour commencer :

1 - Le langage crée la réalité. Le langage revêt alors un rôle actif plus que passif. Cela signifie que le langage ne sert pas seulement à décrire une réalité qui existe là-bas, dehors. Le langage crée la réalité. Ce que je ne distingue pas dans le langage n'existe pas pour moi. Quand je fais une nouvelle distinction, le monde change pour moi. Utiliser le langage est équivalent à agir, à effectuer une action capable de modifier la réalité.

2.- Tout ce qui est dit de n'importe quelle chose est dit par "quelqu'un" et ce qu'il dit n'est jamais dépourvu des filtres que possède cette personne, du genre d'observateur du monde que constitue cette personne à ce moment précis.

Humberto Maturana (biologie de la connaissance) nous explique que nous ne pouvons pas savoir ce qu'il y a vraiment là-bas dehors, je peux seulement savoir comment je le perçois. Cela a de profondes implications sur ce que nous considérons être LA VERITE.

Nous pouvons alors commencer à changer notre façon d'habiter le monde... en disant :

“Voila comment j'observe le monde" à la place de “Voila comment EST le monde”.

LA VISION CANADIENNE : 

Etienne Couture, coach canadien, nous propose sa vision de l'approche ontologique sur son site web.

Cette forme de coaching a principalement évolué à partir du travail des philosophes, des théoriciens linguistique et des auteurs qui incluent Martin Heidegger, Humberto Maturana, Fernando Flores, Rafael Echeverria, John Searle et John Lagshaw Austin.


Ce coaching est basé sur la compréhension du langage et de la communication, dans laquelle, le langage est identifié comme la technologie humaine fondamentale utilisée pour définir la réalité et pour produire des résultats. Le leadership efficace, le management, le coaching et l'attitude d'équipe reposent grandement sur comment les individus utilisent le langage. Ce qui est accompli et le niveau de qualité avec lequel il est accompli est déterminé par la façon dont les individus utilisent ou n'utilisent pas le langage.

Certains volets du coaching impliquent des observations et des interventions sur le comportement des individus de manière à les supporter à prendre pleinement avantage de leurs talents et compétences dans un domaine donné. Le coach " ontologique " observe comment les individus construisent leurs interprétations à propos de leur existence, ces interprétations étant ensuite reflétés dans leur langage et leurs actions. Par des conversations structurées, l'approche ontologique de coaching permet aux gens de prendre conscience de ces interprétations et de comment elles peuvent être changées.

La méthodologie ontologique est basée sur une interprétation et un model détaillé du processus d'écoute qui procure une façon plus efficace d'écouter ce qui consolide l'efficacité des communications et des relations. La parole est aussi considérée comme une clé du processus et la méthodologie contient des outils linguistiques précis que les humains utilisent tous les jours dans leurs conversations pour créer la réalité et l'accomplissement de leurs objectifs. Généralement, les gens ne sont pas conscient de comment ils utilisent, efficacement ou non, ces outils du langage. La prise de conscience de comment les utiliser intentionnellement produit des conversations et des relations plus efficaces en plus d'augmenter la performance.

L'approche ontologique du coaching donne accès à une façon différente d'observer et d'interpréter le monde, ce qui en retour donne accès à différentes attitudes et comportements qui peuvent mieux supporter les engagements. Le coaching est basé sur le développement des habiletés des individus afin qu'ils puissent accomplir plus que ce qu'ils croient possible et à prendre leurs responsabilités pour leurs propres actions. Il s'agit d'une méthode d'apprentissage autocorrective et auto génératrice qui propose et supporte des changements culturels pour les individus en leur permettant d'actualiser leurs valeurs, d'implanter des stratégies et d'atteindre les résultats qu'ils désirent.

Le coaching ontologique repose sur un niveau d'éthique élevé et rigoureux. Bien que l'essentiel de cette éthique permet au coach ontologique de générer des interprétation puissantes desquelles les individus peuvent bénéficier, le coach ne détient pas la vérité sur ce qui est le meilleur et il travaille toujours à l'intérieur du cadre linguistique, émotionnel et physique de l'individu.

Certains thèmes et éléments courants du coaching ontologique :

- Structures d'interprétation
- Observations différentes
- Langage et rigueur linguistique
- Distinctions dans l'écoute et la parole
- Engagements
- Création du présent à partir d'un point de vue futur
- Création de nouvelles attitudes et comportements
- Augmentation des compétences
- Accomplissement de nouveaux résultats